Accueil | Forum | Liste des blogs | Créer son blog de poker
Membres visitant ce blog: Aucun

Quelques musiques.....

29/08/10, 0:17

[ J'écoute En ce moment: J'écoute  ]

Il y a 33 ans aujourd'hui....

16/08/10, 11:11

[ J'écoute En ce moment: J'écoute  ]
... nous quittait un grand chanteur.

Né le 08 janvier 1935 à Tupelo (Mississipi), naissance d'Elvis Aaron et Jesse Garon (son jumeau mort né) Presley de parents ouvriers pauvres avec de grosses difficultés financières.

Elvis grandit à Tupelo jusqu'à ses 13 ans puis déménage avec sa famille à Menphis (Tennesse) où il poursuit ses études et commence à travailler (petits boulots au départ puis chauffeur-livreur).

Amateur de Gospel, de blues (à Tupelo ayant vécu parmis la communauté noire, il a appris à chanter et danser)et de country, il décide de tenter sa chance en poussant la porte d'un petit studio d'enregistrement de musique de noire : Sun Records. Il rencontre la secrétaire Marion Keisker, il enregistre à ses frais deux chansons, "My Happiness" et "That's When Your Heartaches Begin". Il repart avec le disque sous le bras pour l'offrir à sa mère (pour son anniversaire). Keisker, qui sait que son patron Sam Phillips est à la recherche de jeunes chanteurs, note le numéro de téléphone du jeune Elvis. Bien qu'elle lui trouve un style bizarre, elle lui reconnaît une certaine belle voix. Elle note sur sa fiche « EP : voix à écouter, bon chanteur de ballade.

Phillips écoute l'enregistrement d'Elvis et le recontacte pour faire un essai. Après plusieurs essais peu concluants, Sam Phillips est néanmoins impressionné par la grande mémoire du jeune homme « à la queue de canard », il dira plus tard à ce sujet « C'était incroyable, Elvis connaissait par cœur toutes les chansons dont je lui parlais. Si sa voix n'était pas souvent juste, je dois dire par contre qu'elle avait un rythme assez particulier. Hélas, je n'avais pas le temps de lui apprendre à placer sa voix, mais Elvis était tenace et je lui permettais de revenir le lendemain. »

En 1954, Phillips, a demandé à un groupe musical d'être présent à une nouvelle audition afin de soutenir Elvis musicalement : Scotty Moore à la guitare, et Bill Black à la contrebasse. Si Moore est plus ou moins impressionné, Black l’est encore moins[8]. Le 5 juillet, ils sont en studio. Alors que rien de convenable ne sort, et que Phillips, très déçu, s'apprête à fermer le studio, Elvis commence à entamer les premières notes d'une ancienne chanson, That's All Right Mama d'Arthur Crudup. Le célèbre trio Presley-Moore-Black porte le nom « The Blue Moon Boys. En octobre 1954, le batteur D.J. Fontana se joint à Scotty Moore et Bill Black»[9].

Voici le commentaire de Phillips :

« Ce que venait de faire Elvis avec That's All Right me donna immédiatement la chair de poule. Je savais qu'on tenait quelque chose. Ce n'était pas la chanson à proprement parler, mais ce qu'en faisait Elvis, la chanson était à l'origine un blues, Elvis l'a transformée en rock and roll. Je peux vous dire que pour moi c'était un choc. Je décidais qu'il devait l'enregistrer. Ce fut son premier vrai succès à Memphis. »

Phillips l'envoie en tournée dans le sud des États-Unis. Les débuts sur scène du futur « King » du rock and roll sont assez maladroits, mais certainement pas timides. Les coups brusques de bassin du jeune homme, une innovation provocante pour l'époque, lui valent le surnom de « Pelvis » et amplifient sa notoriété. Si les jeunes l'adorent, il n'en va pas de même pour les parents qui cherchent à le faire interdire de scène à cause de son déhanchement. Certains de ses concerts seront purement et simplement annulés et ses disques brûlés en public. Elvis ne laisse personne indifférent : s'il agace l'Américain puritain, il devient une idole pour des millions de jeunes adolescents. En Floride, en août 1956, à Jacksonville, alors que la jeune vedette s'apprête à monter sur scène devant 22 000 admirateurs en délire, on le prévient que la police est présente dans la salle pour filmer ses fameux déhanchements. Elvis décide alors de ne bouger que son petit doigt pendant toute la durée du concert, et l'hystérie est à son comble.

En 1955, alors qu'Elvis est connu dans le Sud Ouest des etats Unis, il rencontre le "colonel Parker" qui deviendra son impresario. Lorsque le contrat entre en vigueur, Parker offre trois cadeaux à Presley. Le premier est un contrat avec la plus puissante maison de disques au monde, la RCA. C'est elle qui va miser sur Elvis et lui avancer les millions de dollars nécessaires à un essor planétaire. Le deuxième est un premier disque d'or avec Heartbreak Hotel ; Elvis a tout juste vingt ans. Le troisième et dernier cadeau au jeune chanteur est son arrivée sur le petit écran de millions de téléspectateurs. Ce soir-là, l'émission atteint une audience record de plus de cinquante millions de téléspectateurs, ce qui représente plus de 80 % de part d'audience. Lors de sa deuxième apparition au Ed Sullivan Show (le 28 octobre de la même année), il se teint les cheveux en noir, alors qu'ils étaient jusque-là blond chatain. Le « King du rock and roll » vient de naître.

Si ces apparitions télévisées enchantent les plus jeunes, les vieux, eux, réprimandent et condamnent la tenue du « King ». Ses déhanchements lascifs et/ou brusques choquent l'Amérique, les moralistes et bien-pensants veulent faire interdire Elvis à la télévision. En conséquence, si Elvis ne sera jamais interdit d'antenne, par contre les réalisateurs ont ordre de ne filmer la star qu'au-dessus de la ceinture. C'est ainsi qu'Elvis interprète ses plus grands succès du milieu des années 1950 : Heartbreak Hotel, Blue Suede Shoes, I Want You, I Need You, I Love You, Don't Be Cruel, et le très suggestif Hound Dog .
(vidéo très connu, où il chante à côté d'un basset et où il ne danse pas).

Harcellé jour et nuit il décide d'acheter une maison : graceland qui ressemble plus à une forteresse ! Qui est à ce jour un des "momunents" le plus visité des Etats Unis et où les gens du monde entier viennent se recueillir sur sa tombe.

Même durant son service militaire en Allemagne, Elvis continue de déchainer les foules en 1958. Il y rencontre sa future femme Priscilla Beaulieu, qui n'est âgée que de 14 ans, qu'il décide d'accueillir chez lui en 1962.

En 1960, Elvis décide d'arrêter sa carrière de chanteur pour devenir acteur. Il tourna 27 films dont : Blue Hawai, Viva Las Vegas, ... (bien qu'il avait commençait à tourner dès 1954 : Le cavalier du crépuscule, Amours frénétiques, le Rock du bagne, ...)

Toutes ces productions n'ont qu'un seul but : distribuer Elvis dans le monde entier sans que la vedette n'ait besoin de se déplacer. Le succès est phénoménal, mais au fil des années, la magie se perd et les films d'Elvis deviennent des caricatures. Ses disques tirés uniquement des bandes sonores des films connaissent également une chute et Elvis ne rencontre plus le succès qu'il avait avant. Le monde a changé et de nouveaux chanteurs et groupes ont fait leur apparition, et pour faire bonne figure, Elvis accepte de rencontrer les Beatles chez lui, le 27 août 1965, dans sa maison de Bel Air à Los Angeles.

Plus que jamais seul et n'ayant aucun contact avec l'extérieur, entouré jour et nuit par les mêmes gens depuis ses débuts (la «Memphis Mafia»), Elvis semble ne plus être en mesure de juger sa carrière. La carrière si époustouflante du « King » sombre dans le désastre et l'image d'Elvis en devient ridicule.

Lorsque son contrat cinématographique prend fin en 1969, Elvis, fatigué et critiqué, décide de mettre un terme à sa carrière à Hollywood.

Elvis se marie le 1er mai 1967 et naissance le 1er février 1968 de sa fille Lisa Marie.

Le colonel Parker fait signer un contrat qui relance la carrière musicale d'Elvis Presley : celui-ci réapparaît à la télévision après sept ans d'absence. Sa dernière apparition date de son retour de l'armée et n'avait duré que six minutes, aux côtés de Frank Sinatra. Cette fois, il est seul devant la caméra, dans une sorte de one-man show au cours duquel il interprète ses anciens succès, mais également de nouveaux. L'émission, appelée Elvis, '68 Comeback Special, est annoncée à grands frais. Elle est diffusée le 3 décembre 1968 sur le réseau NBC. Elvis revient avec ses anciens musiciens, habillé de cuir.

En 1969, Elvis Presley décide d'enregistrer de nouvelles chansons dans des tonalités actuelles ; ainsi le 13 janvier 1969, Elvis rentre dans les locaux de l'American Studio pour enregistrer l'une des sessions les plus riches de sa carrière. Suspicious Mind, In the Ghetto, Don't Cry daddy, ...

1970, rencontre d'Elvis avec Nixon à la maison blanche, 1972 séparation avec Priscilla et divorce en 1973.
Elvis devient l'icône de l'Amérique profonde, la vedette qui fait entrer le rock à Las Vegas en y mélangeant des gospels, des trompettes et des tambours. En 1972, il donne une série de concert les 9, 10 et 11 juin au Madison Square Garden de New York. C'est un grand retour à New York après 15 ans d'absence. Sa dernière visite dans la ville remonte alors à son passage à l'émission The Ed Sullivan Show en 1957. Par la suite, il donne le premier concert par satellite de l'histoire, depuis Hawaï. Ce grand événement a lieu le 14 janvier 1973 au International Center Arena d'Honolulu : 1 milliard de téléspectateurs assistent au concert du King en direct, c'est la seconde meilleure audience de l'histoire de la télévision après les premiers pas du premier homme sur la lune 4 ans auparavant: le spectacle est de grande qualité, cependant Elvis est resté "sage" et le petit grain de folie habituel est contenu.

1973, premiers gros prolèmes de santés d'Elvis liés à sa surconsommation de médicaments (Glaucome, hypertension...). Depuis son service militaire, Presley a pris l'habitude d'utiliser toutes sortes de pilules suivant ses besoins croissants pour répondre aux attentes de son public. A ces habitudes, s'ajoute son divorce qu'il n'acceptera jamais, les concerts éreintants et sa pharmaco-dépendance s'aggravant.

S'il ne se déplace jamais en dehors des États-Unis, Elvis Presley chante à Las Vegas devant un public international, car depuis de nombreuses années c'est le public entier qui vient à lui. Le reste de ses tournées le fait parcourir les États-Unis d'Est en Ouest, du Nord au Sud sans discontinuer.

A partir de la tournée de l'été 1973 à Las Vegas, on peut noter une rupture voire une incompréhension entre Elvis et la presse; les relations fusionnelles entretenues entre Elvis et son public l'amène à lui parler entre les chansons (surtout à Las Vegas où la proximité entre la scène et le public a tendance à favoriser ce type d'échanges). La presse ne semble pas apprécier, les critiques pour la première fois ne sont pas tendres : "c'est la plus indifférente, inintéressante et déplaisante prestation d'Elvis. Le mythe vivant était gras et grotesque, se singeant lui même" (Hollywood Reporter, août 1973). Pour autant, Elvis Presley continue à remplir deux fois par soir le show-room de l'hôtel Hilton de Las Vegas.

Le 2 septembre 1974, à l'occasion du concert clôturant sa saison d'été à Las Vegas, Elvis Presley pour la première fois s'en prend en public à un journaliste l'ayant accusé quelques jours auparavant d'être consommateur d'héroïne : "je ne fais pas attention aux rumeurs, je ne prête aucune attention aux magazines (...) Ce n'est pas mon habitude de les démolir, ils font leur métier, mais quand ils n'ont rien à dire, ils inventent... j'étais malade et pendant ce temps là, on me démolit ! un salopard est allé raconter que je prenais de l'héroïne, que j'étais camé ! (...) Excusez-moi de parler ainsi, ce n'est pas après vous que j'en ai (...) ça me nuit à moi, à ma fille, à mon père, mes amis, mon docteur, à mes relations avec Priscilla. Si je trouve ce salaud, je l'envoie aux enfers !" (le concert ayant été enregistré, l'intégralité du monologue est disponible auprès du grand public). Le lendemain, la presse en fait ses choux gras, et le bruit commence à courir qu'Elvis Presley menace les journalistes.

Quelques jours plus tard, Elvis Presley rencontre de sérieux problèmes de santé ; malgré la fièvre, il se produit sur scène le 29 septembre à Détroit : il ne peut pas terminer son concert. La tournée se termine sous de meilleurs auspices mais pour la première fois, les proches d'Elvis sont frappés par la dégradation de son apparence physique : son père appelle en urgence son médecin. A partir de cette date, la santé d'Elvis est fluctuante mais il se produit pourtant de plus en plus en public : de 1975 à 1977, Elvis Presley se produira à un rythme effréné, chaque année le record du nombre de concerts étant dépassé.

Ainsi, il se produit le 31 décembre 1975 à Pontiac (60 000 personnes) ainsi que le 31 décembre 1976 à Pittsburgh devant 16 000 personnes. Même a ces dates, Elvis reste au sommet de sa forme, ayant perdu des kilos et ayant regagné son énergie inépuisable. Il fera alors des prestations digne de ses plus grands concerts de 69-73.

1977 marque pour lui la première année sans engagement prévu à Las Vegas depuis 1969; pourtant, le nombre de concerts ne se réduit pas, ce qui l'oblige à prendre énormément l'avion et accroit sensiblement sa fatigue ainsi que ses problèmes de santé au point qu'il doit interrompre sa tournée de mars 1977 et se fait hospitaliser de nouveau pendant plusieurs jours pour des soucis gastriques et d'hypertension.

Le 21 avril 1977, il reprend les chemins des tournées : il semble en meilleure forme physique bien que très fatigué. Les tours 30 et 31 sont de fait de bonne facture, la voix est solide et il semble heureux d'être sur scène comme le prouvent les nombreuses photos et enregistrements réalisés pendant cette période.

Le tour 32 qui doit débuter à la mi juin 1977 sera la dernière tournée d'Elvis Presley. Le destin a voulu qu'Elvis accepte d'être suivi par les équipes de la chaîne de TV CBS qui filmera les derniers moments d'Elvis Presley avec son public.

Le 15 août 1977, Elvis loue pour la soirée le Théâtre Ridgeway de Memphis. Le dernier film qu'Elvis regarde est MacArthur. Quelques heures plus tard, il se rend chez le dentiste Lester Hofman, car il avait un rendez-vous pour 22 h 30 (des rumeurs mentionnent qu'il lui fournit une dose dangereuse d'analgésiques). Il revint à Graceland vers 0 h 30, le 16 août. C'est à ce moment que la dernière photo d'Elvis vivant fut prise, par monsieur Robert Call, de Pierceton, Indiana, au moyen d'une caméra Instamatic. Le 16 août 1977 à 1 h 30, Elvis appelle Dick Grob, le chef de la sécurité de Graceland, afin qu'il prépare des partitions musicales pour une insertion éventuelle dans sa nouvelle tournée. Par la suite, Elvis a appelé son infirmière favorite, Marian Cocke, afin de la saluer avant son départ en tournée. Elvis devait entamer une nouvelle tournée de 14 concerts à guichets fermés qui devait débuter le 17 août 1977, à Hartford au Connecticut. Durant la nuit, Elvis joue au racquetball (dans un bâtiment situé sur le terrain de Graceland) avec son cousin Billy Smith et sa femme Jo, ainsi que sa fiancée Ginger Alden. Lors de sa dernière nuit, Elvis joue du piano devant Ginger Alden, près du court de raquette, et il chante les chansons Blue Eyes Crying in the rain de Willie Nelson et Unchained Melody des Righteous Brothers. Ce fut les dernières interprétations de son existence.

Après avoir absorbé des somnifères (selon sa compagne Ginger Alden, il se coucha très tard, autour de 6 ou 7 heures le matin du 16 août), au milieu de l'après-midi, Elvis fut trouvé inanimé dans sa salle de bains par Ginger Alden. Al Strada contacta à son tour Joe Esposito. Ce dernier, de même que tante Delta Mae Presley, auraient pratiqué le bouche à bouche sur Elvis afin d'essayer de le ranimer. Sa fille Lisa Marie, alors âgée de neuf ans, et qui ce jour-là séjournait chez lui, sera témoin de la scène. Appelés sur les lieux, deux ambulanciers de Memphis viendront 40 minutes plus tard à son secours. Il est trop tard, Elvis est mort d'une crise d'arythmie. Les tentatives de réanimation à l'hôpital de Memphis furent vaines. À un certain moment, une mince lueur d'espoir montrait un signe de vie, mais trop faible pour le réanimer complètement. Elvis avait plusieurs problèmes de santé depuis 1974. Il souffrait notamment d'un problème de poids, de glaucome, d'un problème aux intestins (constipation chronique) et d'une grave dépendance aux médicaments que son médecin personnel, le docteur George Constantine Nichopoulos, lui prescrivait. Celui-ci sera soupçonné de faute professionnelle grave en ayant favorisé par abus de prescriptions les nombreuses surdoses de médicaments dont il fut victime durant les dix dernières années de sa vie, et qui laisseront le soupçon d'une dernière overdose fatale. Il fut radié de l'ordre des médecins. Certaines personnes de son entourage, dont la soprano Kathy Westmoreland, persistent à dire qu'il aurait eu un cancer des os. Cette thèse était aussi soutenue par son ami Charlie Hodge. Cependant, rien n'est officiel. Il s'agit d'une rumeur et cette maladie possible ne saurait expliquer sa mort. Il semble que son problème cardiaque ait pu être génétique, car son père Vernon et son oncle Vester sont morts aussi d'une crise cardiaque.























Souvenir du Canada et des USA

20/03/10, 19:53

[  Humeur: Aux anges ]
[ Je regarde le rugby En ce moment: Je regarde le rugby ]
Quelques images des USA et du Canada, voyage fait en juin 1995, où l'on a connu une grosse chaleur cette année là.



La maison d'Elvis à Memphis.





Sa tombe juste à coté de son frère jumeau et de ses parents avec une jolie fontaine.



Les studios SUN RECORDS où certains groupes enregistrent encore (U2 avait enregistré un album en 1993 ou 1994)



Le restaurant de Carl Perkings "Blue suede shoes" où l'on peut manger du poisson chat !



La maison de Johnny Cash.



Le musée de la Corvette où 1 corvette de chaque année est en exposition depuis sa création, nous avons pu y voir de magnifique bolide des années 50, 60 et année 90.



Un hotel que l'on a visité en plein Nashville, petite forêt tropicale sous serre avec cascade, arbres, fleurs, ... Une vraie merveille !!



Les chutes coté Canada, avec le bateau qui tangueeee...



Les chutes coté Amérique, avec les petites chutes Marilyn où elle a tourné son film !



Le cottages des amis où nous avons passé une semaine au calme. Situé au sud de la région des 1000 lacs, régions spendides mais de grosses "blacks fly" (mouches qui mordent et fait très mal, avec vue sur les lacs et où l'on peut rencontrer des "Cheackmonk", des petits écureuils comme Tic et Tac Smile





4 tournois 3 TF

27/02/10, 0:14

[  Humeur: Aux anges ]
[ Je regarde les JO En ce moment: Je regarde les JO ]
Si hier ça n'a pas marcher, aujourd'hui ça passait mieux.

Nasty Happy Hour 74 joueurs finie 5e gain 1€ symbolique pour un free.

Nasty Country 11 joueurs finie 2e gain 3€ pour un buy in de 1€ mais 3 membres de la team encore aux 3 premières places !

Winner (à 20h) 452 joueurs finie 17e pour un gain de 0.50$ Very Happy

Bwin ligue as2pique 24 joueurs, finie 2e pour un gain de 6$ buy in de 1.10$

Pas de gros gains étant sur des frees ou des petits buy in mais je cherche d'abord la régularité, à essayer de changer le style de mon jeu, essayer d'autres mains (grâce aux vidéos de Yami). Donc contente de ces résultats, on essayera des buy-in plus gros dans pas longtemps Smile

Kissouilles et A++

Val.

Vacances Avril 2010

21/02/10, 12:56

[  Humeur: Cool ]
[ Je regarde MCM TOP 80 En ce moment: Je regarde MCM TOP 80 ]
Connaissant une bonne partie de la France mais ne connaissant pas la Bretagne, j'ai décidé de partir à sa découverte du 06 au 12 avril prochain.
Je pars donc avec les 3 mômes (mais sans ma marmotte qui doit bosser), et avec mes parents. Nous avons loué 2 bungalows au camping de Trezmalaouen.
http://www.camping-trezmalaouen.com/

Donc ne connaissant pas du tout cette région, ami(e)s Bretons je suis preneuse de visites, de ballades, et toutes autres choses à faire là-bas Smile

Merci à vous et bon dimanche Wink

Coté film

13/02/10, 23:27

[  Humeur: Aux anges ]
[ Je regarde les résultats sportifs sur l\\\'équipe TV En ce moment: Je regarde les résultats sportifs sur l\\\'équipe TV ]
Après AVATAR que j'ai adoré, et même le verbe "adorer" n'est pas assez fort pour dire que ce film était splendide ! Belle revanche de la nature sur l'être humain !

Ce soir j'ai été voir Invintus film de Clint Eastwood, avec Morgan Freeman et Matt Damon.
Je suis revenue contente d'avoir pu voir un film de cette qualité encore ! Grand film qui mélange politique et sport sur fond d'Apartheid. Avec une fin de match qui montre que l'Homme peut oublier ses convictions (raciales ou autres) face à une superbe prestation sportive (rugby ici) et communier avec un peuple entier face à une victoire pour l'éuipe de son pays ! Très belle image que de voir ces noirs qui changent d'avis vis à vis d'un sport aimé des blancs et se mélaient à eux pour un seul et même but : la victoire ! De même que ces blancs qui changent d'avis face à un homme noir qui pourrait changer la face de leur pays par sa politique !!

Interprétation excellente de Freeman dans ce rôle de Mandela, homme d'Etat qui reste naturel et très humble mais surtout qui pardonne tout le mal qu'on lui a fait subir pour le bien de sa Nation !

Synopsis : En 1994, l'élection de Nelson Mandela consacre la fin de l'Apartheid, mais l'Afrique du Sud reste une nation profondément divisée sur le plan racial et économique. Pour unifier le pays et donner à chaque citoyen un motif de fierté, Mandela mise sur le sport, et fait cause commune avec le capitaine de la modeste équipe de rugby sud-africaine. Leur pari : se présenter au Championnat du Monde 1995...

Invictus (poême de William Ernest Henley)

Dans la nuit qui m'environne,
Dans les ténèbres qui m'enserrent,
Je loue les Dieux qui me donnent
Une âme, à la fois noble et fière.

Prisonnier de ma situation,
Je ne veux pas me rebeller.
Meurtri par les tribulations,
Je suis debout bien que blessé.

En ce lieu d'opprobres et de pleurs,
Je ne vois qu'horreur et ombres
Les années s'annoncent sombres
Mais je ne connaîtrai pas la peur.

Aussi étroit soit le chemin,
Bien qu'on m'accuse et qu'on me blâme
Je suis le maître de mon destin,
Le capitaine de mon âme.


Ladies Event EPT de Deauville Janvier 2010

11/02/10, 13:44

[  Humeur: Cool ]
Les femmes sont de plus en plus présentes sur les tournois mais on en parle peu !
Donc Elky décide de sponsorer une quinzaine de femmes pour ce tournois dont celle qui le remporte.
Petit reportage sur cet EPT féminin.



Voir en plein écran

Soirée à oublier

11/02/10, 11:49

[  Humeur: Déprimé ]
[ J'écoute de la Zik En ce moment: J'écoute de la Zik ]
Bon ben ce soir c'est à oublier !
Circus sur 770, +100 inscrits, sortie 33e JJ vs AQ carreau qui touche sa quinte et moi qu'un brelan !
Nasty bounty de 20h, 10e au pied de la TF. Avec peu de jeu de la partie.
Nasty country, out 27e JJ vs QQ et que dalle en ma faveur.
Betclic, sortie 7ème (place du con 6 ITM) par Yami qui touche sa couleur (et une paire si je me souviens).
770 jeux en ligne, sortie dans les paquerettes AJ pique vs 92 dépareillé qui touche son 2 !
Unibet (le xewoll, le seul où je cartonnais de la soirée, j'ai sortie 8 joueurs, j'étais 3ème et là, plusieurs mauvaises rencontres ! Out 11ème...sur 459 inscrits

Du coup dodo, on verra demain !

Mes musiques

06/02/10, 17:02

En ce moment j'écoute beaucoup :















Et découvert ça hier qui me plait Smile

Quelques perfs en 2010

06/02/10, 16:44

1er country de Janvier :



et le 1er team de la saison 2010 :



Un bounty :



Hier :



Finale nasty de janvier 2010 :



Happy Hour :



Sun MPK :



Winner :





Expekt d'hier :



Xewoll :



La bienvenue !
Proprio du Blog: [ Valenmai ]
Contributeurs: [ (aucun) ]
Blog: [ Voir toutes les messages ]
[ Amis ]
Aller: [ Retour/Arrière ]
Calendrier
« < Août 2019 > »
1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 31
Contacter Valenmai
Message privé
MSN Messenger
valenmai16@hotmail.fr
Yahoo Messenger
Adresse AIM
Numéro ICQ
A propos de Valenmai
Depuis
28/05/09, 22:42
Lieu
chez moi ^^
Emploi
technicien conseil
Loisirs
poker et jeux en tous genres
Blog
Date de création du blog
06/02/10, 15:54
Nombre de messages
11
Age du Blog
3486 jours
Nombre de réponses
43
Visites
49627
RSS
flux RSS